volcom-pipe-pro-2019

Volcom Pipe Pro : l’événement tant attendu du QS 2019

Le Volcom Pipe Pro figure dans la liste des meilleurs QS de ce début d’année. Surtout pour se retrouver à deux ou trois dans l’eau sur le spot de Pipeline/Backdoor. En plus d’offrir certains des meilleurs barrels et des heats les plus historiques du QS, le Volcom Pipe Pro est l’un des événements les plus populaires et les plus regardés. Et la liste des concurrents est longue : 144 participants dont des locaux, des habitués du QS et des nouveaux arrivants qui vont concourrir pour obtenir de précieux points pour ce qualifier sur le CT l’année prochaine (3000 exactement). Et après le second sacre de Gabriel Medina sur le CT, place à la dixième édition de ce Volcom Pipe Pro qui débutera dans quelques jours.

Les frères Moniz, grands favoris de ce Volcom Pipe Pro

Josh Moniz, grand défenseur du titre à Pipe, fera-t-il l’exploit de remporter une seconde fois l’épreuve d’affilé ? Après s’être confronté à des locaux stars d’Hawaï comme Jamie O’Brien ou encore Mason Ho, le jeune surfeur de 22 ans sera bel et bien là pour cette dixième édition : « C’est un peu fou de commencer cette année au Volcom Pipe Pro en tant que tenant du titre », a déclaré Moniz. « Quand je participe à un événement à Pipe, je ne le considère pas vraiment comme un événement que j’essaie de gagner mais comme une compétition tout à fait normale. J’essaie juste d’avoir le plus de vagues possible et de m’amuser.  Tant d’histoires se sont déroulées sur cette vague et c’est ce qui rend cette compétition si spéciale. Après avoir vu Seth (Moniz) briller sur le QS l’an dernier et se qualifier, j’ai hâte d’essayer d’y arriver moi aussi. Je suis sûr que le voir performer cette année me donnera envie de le rejoindre. »

josh-moniz-pipeline
Josh Moniz © WSL

Et parlons-en de Seth Moniz, heureux qualifié sur le CT cette année. Et si le frère de Josh pouvait gagner cette nouvelle édition ? Pourquoi pas me direz vous ! Une bonne performance à Pipe pourrait tout à fait le lancer sur le droit chemin une fois arrivé le CT en avril prochain. Tout à fait à l’aise en freesurf qu’en compétition, le jeune Hawaïen pourrait lui aussi faire partie du palmarès de l’événement.

seth-moniz-pipeline
Seth Moniz © WSL

Dusty Payne, le revenant

Après sa chute sur Backdoor l’an passé, Dusty Payne fait son grand retour cette saison ! Mais durant le Sunset Open, l’Hawaïen n’avait pas réussi à passer le Round 4… Certes, il ne commence pas l’année sur les chapeaux de roues mais il peut se rattraper durant le Volcom Pipe Pro où il affrontera son compatriote Ezekiel Lau : « Je suis heureux d’être en bonne santé et mon objectif cette année est de me donner une chance de me qualifier à la fin de la saison. »

dusty-payne-pipeline-poullenot
Après sa terrible blessure sur Backdoor, le voilà bel et bien de retour à Pipe en 2019 © WSL / Damien Poullenot

Jamie O’Brien, Mason Ho & Barron Mamiya, les stars locales

Voir Mason Ho gagner le Pipe Pro dans des conditions de plus de 2m50 sur une 5″2 (comme on l’a vu récemment) serait juste incroyable. Chaque événement où Mason surfe, c’est tout simplement l’un des grands favori du public, mais les compétitions à Pipe sont un peu différentes. Cette édition fait partie de la fierté familiale puisque Michael (le père) et Derek Ho (l’oncle) ont déjà remporté cette épreuve mythique. Il ne fait donc aucun doute que Mason marquera le coup cette année et rendra fière toute sa famille ainsi que le peuple Hawaïen.

mason-ho-zak-noyle-pipeline
Mason Ho, toujours à l’aise dans le barrel © Red Bull / Zak Noyle

Barron Mamiya est certainement le prochain leader de la nouvelle génération d’Hawaïens. Il s’est déjà fait remarquer dans quelques clips tournés pour Hurley  puis plus récemment pour la Da Hui Backdoor Shootout. Il a également une nomination pour Wave of the Winter, récompensant la meilleure vague à Pipe durant l’hiver chaque année sur le North Shore. Le Pipe Pro est pour lui l’occasion rêvée de faire savoir au monde du surf qui il est exactement. À seulement 18 ans, Barron Mamiya a déjà un bel avenir devant lui.

La waiting period début à partir du 29 janvier et se termine le 10 février. Et d’après Marty Thomas, directeur du circuit Hawaïen : « Nous devrions avoir de bonnes vagues pour le Volcom Pipe Pro de cette année. » Et les prévisions le confirme ! On devrait voir des vagues aux alentours de 2m50-3m, ce qui nous promet donc du beau spectacle.

> Rendez-vous ici pour suivre le live sur le site de la WSL.

 

Articles relatifs

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publié.