medina

Quiksilver Pro France : en résumé

Conditions parfaites pour ce Quiksilver Pro France et ces quelques rebondissements. Retour sur l’event situé cette année à la Gravière.

Gabriel Medina rejoint Andy Irons sur le palmarès du Pro France

Après 2011 et 2015, le Brésilien s’impose enfin en France pour la troisième fois de sa carrière. Face à un Sebastian Zietz redoutable tout au long de la compétition, Gabriel Medina a su déjoué les plans de l’Hawaïen et remporter la compétition avec un total de 16 pts en finale. Il est également auteur d’un rodeo flip impressionnant face à son principal rival John John Florence. Il remonte ainsi au 3ème rang mondial et se replace directement dans la course au titre.
gabriel-medina
© WSL
gabriel-medina
Le fameux rodeo flip de Gabriel Medina © WSL

Un nouveau leader : la course au titre tendue plus que jamais

Après l’élimination de Jordy Smith face à Marc Lacomare au Round 3, John John Florence s’est permis d’atteindre les demi-finales afin de reprendre sa place de leader au classement général. L’Hawaïen est également auteur des plus gros totaux de la compétition et surtout des plus gros airs (19.67 pts, 18,56 pts, 19.16 pts). Le titre va donc certainement se jouer entre Jordy et John John puisqu’ils ont seulement 2300 pts d’écarts. D’ailleurs, l’Hawaïen sera champion du monde au Portugal si :
– Il gagne la compétition et que Jordy Smith n’atteint pas les quarts de finale.
– Il termine 2ème, que Jordy Smith ne fait pas mieux que 13ème et que Medina, Wright ou Wilkinson ne remportent pas la compétition.

john-john-florence
John John Florence © WSL
jordy-smith
Jordy Smith n’aura plus le lycra jaune au Portugal © WSL

Belle performance pour nos Français

Joan Duru a fait très bonne impression auprès de son public durant cette compétition. Il ne se qualifiera malheureusement pas pour les quarts de finales mais engrange tout de même beaucoup de points pour sécuriser sa place pour la prochaine saison et remonte à la 16ème place.

joan-duru
Joan Duru © WSL

Quant à son pote Marc Lacomare, c’est un tour plus loin, en quarts de finale, que son parcours de wild-card s’est arrêté. Face à Kolohe Andino, dans une série bien lente, Marco n’aura rien trouvé de bon à exploiter. Un parcours formidable malgré tout pour Lacomare, qui s’est payé Julian Wilson et Jordy Smith sur son épreuve !

marc-lacomare
Marc Lacomare © WSL

Prochaine étape, le MEO Rip Curl Pro Portugal à partir du 20 octobre, à suivre en direct sur le site de la WSL.

Revivez les meilleurs moments de la compétition :

Articles relatifs

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publié.