momentum-generation

Critique : Momentum Generation

Tant de grands noms représentés dans ce film : Kelly Slater, Rob Machado, Kalani Robb, Shane Dorian, Taylor Knox, Benji Weatherley, Ross Williams… Ça donne envie oui, et c’est un franc succès !

Ce documentaire réalisé par Jeff & Michael Zimbalist (mention spéciale pour la production avec un certain Robert Redford) nous raconte l’histoire de la rencontre de cette bande de potes au sein même de la maison de Benji Weatherley, juste en face de Pipeline à Hawaï. Plus tard, ils se font rapidement un nom et deviennent la Momentum Generation. Mais l’esprit de compétition divise rapidement, notamment avec la montée de Kelly Slater qui gagne tout à cette époque. Ainsi née la rivalité entre Rob Machado et King Kelly. Les autres, quant à eux, s’éloignent petit à petit du groupe en quittant le Tour et en se consacrant à d’autres priorités (par exemple Shane Dorian et sa passion pour le surf de gros). Le film rend hommage à Todd Chesser, figure importante du surf à l’époque, et sera principalement la cause de la séparation des membres du groupe.

D’ailleurs, quelques uns des membres du film étaient contre la diffusion publique et notamment Kelly Slater :

« Je vais être très franc et vous dire que j’étais contre ce film. J’étais contre parce que je suis en train de revoir tous ces souvenirs. Ce sont des décennies de nos vies : l’amour et la perte, l’apprentissage des choses, les gens qui meurent… La vie est une tragédie en quelque sorte, et ce film a mis tant de choses en lumière… C’était thérapeutique pour moi. J’espère que, d’une certaine manière, les histoires se rapportent aux gens qui regardent le film, ou qu’elles posent des questions, parce que de mon côté, il me pousse à me questionner beaucoup sur mes relations et mes amitiés. J’étais un peu sur la défensive, (…) mais en voyant ça maintenant, j’apprécie vraiment que tout ça soit arrivé, et que ce film ait été fait. »

Diffusé au Mégarama à Bordeaux et le 14 mars au cinéma Le Royal à Biarritz, Momentum Generation est un film à voir sur grand écran. Pour la séance de 20h30, la salle de plus de 400 places était complète.

Si vous êtes fan de la plupart de ces surfeurs stars et pour développer votre culture surf, foncez voir ce film, et vous en sortirez nostalgique.

LE TEASER DU FILM :

LA PROJECTION À BORDEAUX ORGANISÉE PAR SURF NIGHTS :

projection-bordeaux-surf-nights

Ma note : 9/10

Articles relatifs

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publié.